Les nouveaux lieux de travail

Les nouveaux lieux de travail

Mobilité, flexibilité et agilité, telles sont les exigences du monde du travail aujourd’hui.

Pour répondre à cette réalité, de nouveaux espaces de travail sont apparus pour accueillir les travailleurs de plus en plus nomades.

La délocalisation du travail est sans doute la partie la plus visible du NWOW (New Ways of Working). Désormais, une entreprise est plus qu’un ensemble de bureaux ou un espace fixe où les collaborateurs sont « assignés à résidence ».

L’entreprise comme lieu de vie

L’organisation de l’espace de travail évolue même au sein de l’entreprise. Tout le monde s’accorde à dire que l’espace de travail doit contribuer à l’épanouissement des travailleurs. D’où l’émergence d’espaces moins formels, plus stimulants pour les échanges et sources de créativité.
 
Les bureaux d’une entreprise en disent longs sur elle : facteur de motivation pour les employés, ils véhiculent aussi l’image de l’entreprise. Mais attention, il ne suffit pas de « relooker » des bureaux pour transformer sa manière de gérer les équipes. C’est toute l’organisation de l’entreprise qu’il faut repenser en profondeur.   
 

Télétravail et nomadisme

Aujourd’hui, plus de 25% des employés travaillent ailleurs que dans l’entreprise, au moins partiellement. Les TIC ont profondément changer la manière de travailler. Ne plus obliger ses collaborateurs à des trajets quotidiens fastidieux, générateurs de stress, de fatigue… et d’absentéisme est une réponse vraiment pertinente.
 

Les tiers lieux

Au-delà du travail à domicile, de nouveaux espaces apparaissent. Les tiers lieux, à mi-chemin entre le domicile et l’entreprise, permettent de mieux équilibrer vie privée et vie professionnelle.

Parmi ces tiers lieux, on retrouve :

  • Les centres d’entreprise : espaces de bureaux et d’entreposage mis à disposition de l’entrepreneur, de même qu’une série de services communs (secrétariat, salle de réunion, …).
  • Les espaces de co-working: un lieu de travail partagé, qui convient tant à l’entrepreneur qu’à ses clients. C’est l’exemple typique de l’infrastructure de proximité.
    De nombreuses variations existent désormais : du co-oking (cuisine professionnelle partagée) au corpoworking (mobilité intra-entreprise).
  • Les incubateurs : structure associée à une université ou à une école et qui accueille des spin-offs universitaires ou des start-ups innovantes. Conditions financières avantageuses
  • Les Fablabs : ces ateliers multifonctions équipés de machines, d’appareils électroniques, d’ordinateurs de pointe, d’imprimante 3D s’adressent essentiellement aux designers, concepteurs, ingénieurs, architectes mais aussi aux techniciens, modélistes, artistes ou couturiers qui peuvent y réaliser prototypes, maquettes ou objets d’art.
  • Cohoming ou coworking à domicile : plutôt que de travailler seul, certains choisissent d’ouvrir leur domicile au co-working ou de se rendre chez un autre travailleur nomade pour se motiver au travail.
  • Hacker House : une colocation d’un genre nouveau. Tous les colocataires ont ou vont lancer leur start-up et se retrouvent entre pairs dans une habitation hyper conntectée. Ils vivent, dorment, travaillent au même endroit, avec un seul objectif : réussir. Limité dans le temps (quelques mois, le temps de lancer son projet).

Découvrez nos autres articles