Le bilan de fin d'année

Le bilan de fin d'année

Au-delà du bilan financier et du bilan social obligatoires pour de nombreuses sociétés, toute entreprise, même unipersonnelle devrait effectuer un bilan de fin d’année pour repartir du bon pied l’année suivante.

Les plupart des sociétés belges est tenue de déposer annuellement ses comptes annuels et/ou ses comptes consolidés. Ils se composent de quatre parties :

  • le bilan: tous les actifs (avoirs) et passifs (dettes) d’une entreprise à un moment déterminé ;
  • le compte de résultat: aperçu des recettes et dépenses au cours de l’exercice comptable ;
  • l’annexe : informations concernant les règles d’évaluation que l’entreprise a appliquées pour calculer le bilan et le compte de résultat ;
  • le bilan social : informations concernant l’effectif de personnel et les formations.

Mais le bilan de fin d’année devrait aussi servir à évaluer la santé générale de l’entreprise et valider les priorités pour l’année à venir en termes de projets de développement, d’investissement, voire de recrutement.   

4 raisons de prendre le bilan de fin d’année au sérieux 

1.     Connaître la santé financière de son entreprise

Le bilan comptable, établi selon des normes codifiées, est une obligation légale, mais pas seulement. C’est aussi une nécessité vis-à-vis des actionnaires, partenaires et investisseurs. Pour l’établir, faites-vous aider par un comptable agréé. Il interviendra en qualité de vérificateur, mais aussi de conseil selon vos besoins.

Le bilan financier permet aussi de se projeter sur le prochain exercice : étude de faisabilité de nouveaux projets, politique commerciale à mener, objectifs à atteindre, possibilité de recrutement ou, à l’inverse, restriction budgétaires…

2.     Se situer par rapport à la concurrence

Élaborer un rapport de performances de votre entreprise vous permettra de vous situer par rapport à votre concurrence, mais aussi de connaître les activités dans votre secteur. Quelle que soit l’ancienneté de votre activité, un benchmarking concurrentiel vous permettra de réajuster au besoin votre business plan et d’optimiser ainsi votre rendement.

3.     Dresser le bilan social et humain

Quel que soit le nombre de vos collaborateurs, prenez le temps de faire le point sur leurs compétences et leurs objectifs atteints, fixez-en de nouveaux. Le bilan de fin d’année est une étape cruciale pour s’assurer que l’ensemble de l’entreprise est bien alignée sur les mêmes valeurs et que la confiance et la motivation sont intactes.

4.     Faire le point sur ses motivations d’entrepreneur/chef d’entreprise

Enfin, le passage à la nouvelle année devrait également être l’occasion pour chaque entrepreneur et patron de PME de prendre le temps de la réflexion pour démarrer l’année suivante du bon pied.

C’est le moment de faire l’inventaire de vos expériences et d’alléger votre sac à dos pour ne garder que ce qui stimulera l’année à venir.

Source : Groomdesign

 Regarder en arrière et évaluer l’année écoulée permet d’évaluer ce qui a fonctionné, ce qu’il faudrait éliminer et ce qu’il reste à faire. C’est d’autant plus utile, qu’il est difficile de commencer une nouvelle année du bon pied, si l’on ne sait où on va et surtout si l’on traîne derrière soi des poids inutiles.

Ainsi le bilan annuel vous aide à évaluer les expériences accumulées au fil du temps, de constater que certains projets n’étaient pas viables ou que certains prospects ou clients sont perdus … et d’en tirer des enseignements utiles pour les 365 prochains jours.

Trois approches pour une même démarche

Selon l’état d’avancement de votre projet d’entreprise, vous approcherez le bilan de performance de manière différente.  

1- Version solo avec carnet de note

Si vous êtes seul à bord, dégagez une plage de temps suffisante dans votre agenda débordé … pour faire le point, à tête reposée, sur les résultats et la vie de votre entreprise au cours de l’année écoulée. Listez les objectifs atteints ou non, les succès et les échecs, les faiblesses et les forces. L’objectif n’est pas tant de TOUT inventorier, mais bien de noter ce qui vous semble important.

Ensuite, prenez le temps de relire votre liste en surlignant ce qui vous suivra pour la prochaine année : projets non terminés, idées qui n’ont pas eu le temps de se développer et tout ce qui pourrait vous servir dans le futur.

2- Version collaborative avec tableau et post-its  

Vous n’êtes plus seul à bord et votre entreprise est en croissance. Chaque employé participe au succès de l’entreprise. Il est donc important de les impliquer dans le bilan de fin d’année et de leur laisser la possibilité de s’exprimer.

Une réunion-bilan, par département ou par entité, est un excellent moyen de renforcer la cohésion des équipes. Pas besoin de préparation, si ce n’est une série de questions clés à aborder pour faire le point sur l’année écoulée. Un mur ou un tableau blanc et une série de post-its de couleurs permettront d’obtenir un maximum d’avis sur des thèmes que vous définirez.

Une fois tous les post-its déployés sous vos yeux, vous prendrez soin de les revoir un par un avec tout le respect que chaque expérience mérite. Cette vue d’ensemble des ressentis de chacun vous permettra d’adapter les priorités pour l’avenir en étant conscient du ressenti et des attentes de chaque collaborateur.

3- Version « light » avec panneaux d’affichage

Vous êtes à la tête d’une société de plusieurs dizaines, voire centaines d’employés.

Vous n’avez pas le temps ou pas la possibilité de passer des heures à écouter chacun.  Au-delà des entretiens annuels proposés par les chefs de département, vous pourriez mettre en place une idée toute simple qui pourrait vous éclairer sur les critiques et les attentes de vos employés.

L’idée est de créer deux affiches. L’une mentionnant les faits saillants de l’année qui se termine et l’autre, donnant la possibilité d’émettre des vœux pour la nouvelle année. Laissez ensuite des crayons colorés à la disposition des collaborateurs et proposez-leur de noter ce qu’ils veulent laisser derrière eux et ce qu’ils souhaitent garder ou avoir pour la prochaine année.

Ensuite, photographiez le tout pour vous assurer de faire un suivi à la fin de l’année prochaine. Vous verrez à quel point la magie de l’intention a opéré pour vos collaborateurs!

En conclusion, 

Comme le souligne Cohesium, les entreprises hypothèquent immanquablement leur performance si elles n’activent pas les 6 aspects de la performance ou si elles les activent mais sans cohérence les unes avec les autres.