Après les études, postuler ou créer mon entreprise ?

Après les études, postuler ou créer mon entreprise ?

 

Parce que les jeunes qui se lancent sont les mieux placés pour répondre à cette question, on a demandé à deux de nos coworkers : Diego et Rodolphe, qui ont lancé leur projet d’impression 3D de prothèses

Tout d’abord, pouvez-vous nous présenter en quelques lignes votre startup ?

Diego : Moi c’est Diego, avec Rodolphe on travaille depuis septembre-octobre sur un projet d’impression 3D de matériel prototypique pour personnes amputées d’un membre inférieur (Walk4All). Nous voulons utiliser les nouvelles technologies pour aider les praticiens et simplifier leurs tâches de production de matériel prototypique. Cette idée nous est venue d’un mémoire en entrepreunariat à l’UCL, option CPME (Création de petites et moyennes entreprises).
 
Rodolphe : En effet le projet à commencé dans le cadre d’un mémoire pluridisciplinaire. Quand on a commencé on était 3 étudiant : une étudiante en ingénieur civil bio-médical, un étudiant en droit (Diego) et moi en gestion. A la base on était pas du tout dans le domaine médical, c’est plutôt de fil en aiguille qu’on est arrivé dedans. On a soulevé cette problématique, qui était à la base dirigée vers les pays en voie de développement. On a reçu une bourse pour partir au Rwanda à Pâques pendant une dizaine de jours afin de voir sur le terrain comment ça se passait et on a pris conscience de la réalité et qu’il y avait une réelle problématique à ce niveau-là.
On a donc rendu notre mémoire en juin, on ensuite été pris dans l’incubateur à LLN (CEI). Ca nous a également permis de faire la part des choses entre le mémoire qui reste très pédagogique et sa réalité sur le terrain. Nous avons rendu notre mémoire en juin et fin septembre 2018 nous avons décidé de continuer le projet. C’est à ce moment là que Diego nous a rejoint. On se demandait s’il fallait postuler ou continuer notre projet ? On s’est vraiment posé beaucoup de questions à ce niveau-là. Au final on a eu envie de continuer.

Quel âge avez-vous ?

Rodolphe et moi avons tous les deux 25 ans, on vient tout juste de sortir des études.
 

Quel a été votre parcours à la suite de vos études ?

Diego est actuellement en post-master et Rodolphe travaille à plein temps pour Walk4All.

Comment se passe une journée type ?

Diego : ma journée type se passe ici :
  • Réveil 7h30
  • Arrivée 8h
  • De 8h à 9h, c’est la première heure de boulot
  • De 9h à 9h30 petit déjeuner gracieusement offert par SN Cube coworking.
  • Le reste de la journée se passe ici, au coworking. On a beaucoup de rendez-vous du coup cela nous arrive d’être en dehors du boulot.
Personnellement je vais très peu à l’unif puisque la plupart de mes cours sont données sur internet. Du coup je bosse plutôt les weekend ou le lundi pour mon master.

Si vous ne deviez retenir qu’une chose de votre parcours professionnel, laquelle serait-ce ?

Diego : les rencontres. On a rencontré énormément de gens de plein de milieux différents. Que ce soit ici chez SN Cube, à l’incubateur, ou encore dans le secteur médical, ce sont plein de fenêtres qui s’ouvrent vers des milieux  inconnus jusqu’ici. C’est quelque chose qui est chouette et qui nous donne plein d’idées pour la suite également.
 
Rodolphe : Il faut aussi s’entourer. On a décidé de continuer ce projet à deux, il y a des gens qui se lancent seul mais il faut être très fort parce qu’il y a beaucoup de « up and down". Il faut surtout s’entourer de personnes qui ont un domaine d’expertise bien plus élevé que soi. En ce qui nous concerne on est vraiment dans un marché de niche, le monde de la prothèse. Aucun de nous deux n’était dans le domaine médical de base, on s’est entouré, on a vu des prothésistes pour comprendre comment ça se passe sur le terrain.

Que conseilleriez-vous aux jeunes qui sortent des études ?

Diego : Il y a énormément de plateformes de soutien. Ça peut faire peur de se lancer, mais il y a plein de gens qui sont prêts à aider. Je pense que si quelqu’un a une bonne idée, ça vaut toujours la peine d’essayer !
 
Rodolphe : Le point qui nous a fait trancher c’était de se dire qu’en sortant des études, on ne nous donnait pas de vraies responsabilités. Certes, tous nos amis travaillent et ont un salaire, donc un niveau de vie plus agréable. Mais nous on aime ce qu’on fait et on a préféré en profiter tant qu’on a pas de famille et peu de charges.

Comment êtes-vous arrivé chez CUBE ?

Le bouche à oreille principalement. Une autre startup, Chimprotect, a participé au Makers Challenge l’année dernière et ils nous ont chaudement recommandé SN Cube. 
Aujourd’hui d’autres amis nous ont rejoint au sein du coworking. Du coup on est tous des potes, on fait notre travail tous les jours mais dans une ambiance jeune, c’est cool.
 
Si vous souhaitez plus d’infos sur SN Cube ou pour rencontrer Diego et Rodolphe, n’hésitez pas à nous envoyer un email à l’adresse suivante : info@sncu.be

Découvrez nos autres articles